lundi, février 27, 2006

Il m'enivre ce bateau ivre...

Quand me prend l’envie d’aller me balader
D’écouter ce silence
Qui se glisse dans l’esprit.
Une étincelle qui brille dans tes yeux.
J’oublie juste de regarder
Les choses qui m’entourent.
Mes yeux prennent le temps d’observer.
Savamment, exacerbés,
Tes sens sont aux aguets
Des couleurs et des sons.
Brusquement, je succombe
A l’exaltation
Un nuage
Un rayon de soleil
Je rêve les yeux ouverts
Le regard empli d’adoration
Naufragée d’une étoile
Ou d’un vaisseau
Ou d’une croisière
Dans une mer
Aux allures méditerranéennes
Me laissant griser, lucide
Par sa douce étreinte légère
Saisit d’un trouble délicieux
Gracieux, de velours mêlé
Sombrant dans une extase
Errant aux grés des voiles
Tel un bateau à la dérive
Glissant hors du temps
Paupières mi-clauses
Border dans cette nébuleuse
Vaporeuse, comblée dans
Cette arche sertie de rêves
Emporter par le feu
Les idées se brouillent
Plaisantes et vagabondes
Elles se font conquérantes
Elles sont émouvantes
Emmitouflées de vulnérabilité
De force et de promesses
D’une main légère
Emergeant de ma rêverie
Où j’ai tendance de m’oublier
Dans ce port d’attache
Qui m’attache.



Lynn

22 Comments:

Blogger YASMINE said...

Pour un Lundi matin, même l'arôme de mon café n'a pas réussi à me donner le plaisir que tes mots ont pu innonder avec mes cinq sens!!

Lynn tu as fais plus ce matin avec ton bâteau , Ivre de sensation , tes mots m'ont repêchés d'une mer oh! combien folle!

bravo et merci

9:21 AM  
Anonymous Anonyme said...

j'arrive les yeux embués de sommeil,avec un rayon de soleil qui flatte ma joue ..et je crois que j'ai trouvé le blog dont nous parlions hier soir après avoir dégusté une excellente tarte aux cerises ...
c'est décidé ..il faut que je trouve du temps pour écrire!!
à bientôt Aggie(oui oui c'est bien moi celle qui a oublié son chapeau)

9:35 AM  
Blogger YASMINE said...

Où j’ai tendance de m’oublier
Dans ce port d’attache
Qui m’attache!

Lynn je sens une certaine nostalgie à travers ces trois lignes; est-ce que je me trompe?

10:11 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine,

Quel compliment. Je croyais que ta tasse de café était plus que vitale...
Je m'embraque juste avec les mots pour une croisière méditerranéenne. Je fais juste de brèves escales où le vent me mène, pour ne pas dire ,où le mot me transporte.

Merci

Lynn

10:22 AM  
Blogger lynn said...

Agnes,

Je suis très touchée par votre commentaire.
Vous ne pouvez connaître ma joie de trouver votre commentaire sur cet espace.
Je vous souhaite la bienvenue parmi nous et dans ce blog.
Je sens une passionnée de littérature, d'écriture: j'ose espérer que vos visites vont se répéter.
Cet espace est un espace de parole, de partage et de dialogue, je vous prie de le considérer comme le votre.

Lynn…émue par votre présence

10:29 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine,

Dans le passage que tu cites, je ne suis pas nostalgique. J'ai juste voulu exprimer l'idée suivante: l'écriture pour moi est un port d'attache, je m'attache au mot, je ne me sens pas enchaînée, mais plutôt l'écriture pour moi est salvatrice. Le mot draine, charrie des sentiments, des ressentis et des émotions.
Le mot nous dessine, nous redessine, tel un peintre qui s'active sur une toile à saisir un instant ou un paysage..
L'écriture nous attache à elle ou inversement, je me sens chaque fois transportée dans un monde onirique
On se découvre par le biais de l’écrit et on découvre les autres. C’est un espace d’échange avant tous, à fortiori quand les ressentis différent.


Lynn

10:43 AM  
Anonymous Bishara said...

A chacun son port,
on a beau largué les amarres, et partir loin très loin, heureusement que le point d'ancrage nous tient, on s'y attache pour se repérer...
oui lynn,
peut on imaginer un quotidien sans point d'ancrage? sans repère? sans mot? il sera certainement absurde
Bishara...

11:15 AM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Tout à fait juste: un port d'attache cela sécurise.
On a le sentiment d'avoir une "sorte de pied de terre". Je remarque aussi que dans tes écrits, il y'a aussi ce besoin de s'exprimer, ou d'émettre un avis.
Le mot pour moi est prodigieux, féerique et mystérieux à la fois. Il est le truchement pour communiquer le ressenti.


Lynn

2:14 PM  
Anonymous kb said...

quand me prend l'envie d'aller sur l'eau
en radeau
intello
quand me prend l'envie de dire mes mots
en mélo
un peu sot
quand me prend l'envie de faire le beau
en sabots
sur ta peau
j'attache mon port
aux amarres de ton corps
pour que ton visage
soit mon seul rivage

kb...loup de mer :)

3:04 PM  
Blogger lynn said...

Kb,

Loup de mer?:))).
Une question Sieur Kb: est ce qu'un loup se nourrit de poissons?:))



Lynn

3:32 PM  
Anonymous kb said...

Lynn!!!! une amoureuse de littérature comme toi!!! ne connais-tu donc pas Isengrin et le roman de renart???
je peux te dire qu'un loup ça ne se nourrit certainement pas de couleuvres :):):)

kb...goupil

3:52 PM  
Blogger lynn said...

Kb,

Sacré Kb, et bien figure toi que je ne l'ai pas lu:)))...
N'oublie pas aussi que je suis aussi sénile(comment on appelle déjà la maladie:)) à certains moments...Ose dire que je suis vieille et je.....
Il me semble que toi aussi tu as tes trous de mémoires...
Disons que ma mémoire me joue des tours, ou je lui joue des tours: je ne sais plus:)))

Lynn

3:59 PM  
Anonymous kb said...

"c'est nil!!" se disait chaque matin au réveil le grand ramsès en se tapant le front apres avoir tendu l'oreille pour reconnaitre le bruit qui entrait par sa fenêtre. C'est normal qu'il aie eu les oreilles décollées et le front aplati à force de répéter ce rituel :):)

kb...jacobin ..de chez creutzfeld

4:16 PM  
Blogger lynn said...

Kb,

Là, sérieux, tu me fais pouffer de rire:)

Lynn

6:15 PM  
Anonymous mamouche said...

Lynn ,
Les coms de ton blogg tire de plus en plus sur "la comédie Del Arte!"
Pas pour déplaire!

6:59 PM  
Blogger lynn said...

Mamouche,
Sais-tu que je suis moi même la première étonnée.
En plus, je ne m'imaginais pas écrire comme j'écris là.
Je me "spécialisais" plus pour les études de romans, d'articles littéraires ou en communication..
J’adore que cet espace là, soit un espace d’échange entre plusieurs personnes, je l’affectionne encore plus là sous ce prisme aux diverses couleurs.

On y arrive petit à petit.
Merci pour tes passages répétés, et tes interventions qui me plaisent.


Lynn

7:12 PM  
Anonymous Bluesman said...

سلام
بين صوت الصمت المعبر
وشعاع الشمس الدافئة
تمتد األاف الكيلومترات التي أكتب عليها
لين لايمكن أن تتصوري السعادة التي تمنحيها لنا من خلال كلماتك
شكرا

7:38 PM  
Blogger lynn said...

Bluesman,

Tu ne peux connaître ma joie à te lire aussi. Si mes mots te touchent , les tiens aussi ont le même effet sur moi.
C'est à moi à te remercier pour ta fidélité à ce blog.

Merci

Lynn

7:43 PM  
Anonymous Valérie said...

Vous lire est un voyage ... vos mots sont des escales ... à chaque escale une émotion ...
Bravo ...

6:07 PM  
Blogger lynn said...

Valérie,

Très touchée par vos commentaires et vos encouragements, votre présence aussi.

Lynn

6:49 PM  
Anonymous blog-trotteuse said...

Larguer mes amarres en meditéranée
Y a-til un port plus ensoleillé ?
N y a-til donc pas d'autre poétique arrêt
Nissant pour une tasse de thé ?

3:56 PM  
Blogger lynn said...

Blog-trotteuse,

Va pour une tasse de thé, même de chocolat si tu veux, c'est encore meilleur...

Merci

Lynn

3:59 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home