mercredi, février 15, 2006

Vague en vogue

Quand l’écume des mots se narre en embruns
Des troubles d’éclats bleus qui nous prodiguent
Des pensées rayonnantes nous détournant
De la grisaille du jour, incurable rêve d’émotions
L’arôme charmeur d’un océan de vagues
Qui flotte majestueux tel un parfum
D’encens de douceurs de regards
Sur cette mer où vaguent mes idées
En vogue où expirent les troubles
Apaisés par le silence
Par les sons des vagues
Qui emportent tout dans leur passage
Ramenant un halo qui glisse
Avec délicatesse sur la marrée
Des mots édulcorés par la brise
Du littoral, réveillant l’haleine
Des syllabes qui se parent
De splendeurs et de mystères
Ondulant sur les rythmes envoûtants
De l’océan et de ses chants



Vagues un peu confuses
Vagues un peu incertaines
Vagues un peu diffuses
Vagues un peu délavées
Vague un peu certaines

Vagues qui se lancent dans le vague de l’océan
Vagues qui dardent mon imaginaire et qui le larguent sur d’autres rives.

Lynn

17 Comments:

Anonymous Yasmine said...

Tes vagues sont constantes dans ta mer, et ta mer rime gràce à tes vagues !toi,méditérranéene , amoureuse de la mer, prise entre le silence et l'immense océan , vis et valse telle une princesse d'orient à l'écoute de ce refrain qui enchante ton âme oh! combien douce

Yasmine

11:08 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine,

Quand les flots de mots se font en cadeaux inhérents sur la mer, suivant les vagues émouvantes me demandent de les écouter, je me fais juste le plaisir de les partager sur cette page.
Tant qu'il y aura des mots, il y' aura une page.


Lynn

11:25 AM  
Anonymous kb said...

Bonjour lynn
je t'ai collé un mesureur d'audience (tu remarquera le logo jaune de Xiti)
il ne sera actif qu'à partir de demain.
Blogspot ne permet pas, comme le fait dotclear, une mesure de lecture par post. Enfin c'est faisable mais ça demande une importante manipulation du programme d'afiichage du modèle, et comme je n'ai pas envie de foutre le bordel sur la page...

kb...prudent

12:24 PM  
Blogger lynn said...

KB,

Je te remercie pour l'aide inestimable que tu m'as apporté.
Merci d'avoir pris beaucoup de temps pour la mise en page de ce blog.

Lynn

12:43 PM  
Anonymous sonia said...

Le temps se fait rare et je n'en n'ai eu que trop peu ces temps-ci. Je n'avais pas eu le temps de voir ton nouveau domicile qui est vraiment beau... il appel à la quiétude...
J'aime bien ce dernier texte aussi, qui donne envie encore et toujours de voguer...

2:08 PM  
Blogger lynn said...

Sonia,

Constater ta présence en ce lieu me touche énormément.
Merci pour le compliment aussi.
J'étais entrain de lire ton texte : Louis de la lune quand, j'ai remarqué ta présence là.

D’emblée, rien qu'aux premières lignes: je peux te dire qu'il me plaît. Je retourne continuer ma lecture

Lynn

2:15 PM  
Anonymous Fabrice said...

Je partage l'avis de Sonia. kb a confectionné à Lynn un blog en duvet et en nuage! Du velours! On rêve, on est ailleurs, on est vraiment bien chez Lynn.
De plus Lynn, tes vagues de ce jour nous bercent et nous apaisent à un point que tu ne peux imaginer.

Merci pour ce bonheur partagé

6:48 PM  
Blogger lynn said...

Fabrice,

Très flattée par ton commentaire et je te remercie pour ton passage.
C'est vrai que le fond va bien avec la thématique des articles.

Lynn

7:37 PM  
Anonymous blog-trotteuse said...

tu m'as fait replonger dans mon océan :
Son corps plein de courbes m'a séduit
Ses beaux yeux couleur azur m'ont ravi
Quand ses courbes se déhanchent
et que sa mélodie se déclenche
elle m'emmmène à la dérive, toujours
et la voir, seulement, m'emplit d'amour
quand je la pénètre, mon âme
s'embrase et s'enflamme
Je découvre un autre univers
Je quitte à jamais la terre
quand elle se regarde dans la glace
elle s'y reflète et laisse ses traces
quand sa beauté émerge,
j'y enfouis ma tête, elle me submerge
Quand sur ses longs cheveux blonds,
je sens l'odeur de ses fonds
quans sa chaleur m'envahit
et que sa froideur m'abasourdit
quand ses lèvres salées m'effleurent
et que sa douceur telle les pétales d'une fleur
Me caresse, je deviens une enfant immature
Devant cette splendeur de la nature.

1:51 AM  
Blogger lynn said...

Blog-troutteuse,

Devant la splendeur de cette nature
Je me glisse, je m'évade
Elle me berce, me calme
Elle galvanise mes pensées
Devant la mer mon effroi
Disparaît dans la clarté
Évanescente du jour
L'océan se fait ciseleur
De mes mots et de mes troubles
En écritures plus aisées
D'un nacre délicieux nappe
Les voiles de mon imaginaire
Cordiale est cette rencontre
Mer porteuse de trésors inouïs
Mer rejaillissant en rêverie
Devant la splendeur de cette nature
Je m’ envole

7:05 AM  
Anonymous kb said...

ne vous y fiez pas trop tout de même.
malgré les innombrables beautés qu'elle récèle, cette mer tant aimée peut parfois devenir impitoyaple...Egée en sait quelque chose :))

kb...le minotaure :))

10:00 AM  
Blogger lynn said...

Kb,
Crois-tu mon grand qu'on a omis cet aspect là de la mer?:))

Cf: les archive de la "roqueuse", un surnom qui j'affectionne

Lynn

12:50 PM  
Anonymous Bishara said...

moi avec les mots
Tels le sable et la mer
Ces vagues qui me caressent l’esprit
Cette écume qui me rafraîchit
Eveille des sensations sans cesse
Sur mon corps elles se prélassent

Je danse, je m’emporte, aux rythmes des vagues
Merci lynn pour cette vague houleuse de mots
Bishara...danse avec les mots

7:10 PM  
Anonymous Reda said...

L’arôme charmeur d’un océan de vagues ... délicieux , bravo

7:48 PM  
Anonymous blog-trotteuse said...

Bon si c'est comme ca KB
je m'en irai ramasser des coquillage
je m'en vais errer sur la plage
je ferais de sable, des châteaux
et tremperia mes pieds dans l'eau
regarderai le soleil se coucher
et laisser mes yeux se fermer

2:02 AM  
Blogger lynn said...

Reda,
Délicieuse brise
Délicieuse et sauvage , elle se fait dompteuse des phrases..

Lynn

6:35 AM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Je danse avec les mots
Je les grave par hasard
D’allégories et d'images
D’une force naturelle
Je les fais parader
Je les effleure
Je les appelle
Je les conserve
Je les drape
D’étoffes
De sensibilités

Je danse avec les mots

Lynn

5:01 PM

6:45 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home