lundi, mars 06, 2006

Ce bleu de mon enfance

Il y avait la mer dans mon sommeil
Mon regard se porte au loin sur les étoiles
Tantôt dans le vague, tantôt sur mon âme
Mes yeux rivés plaisants sur les rivages

Il y avait une idée pelotonnée, née
Qui se glissait endormie, confiante
Tel un souffle doux qui frôle un visage
Soyeux et imprégné de badinage

Il y avait cette soif touchante
De glisser mes doigts dans ses cheveux
De se baigner et d’atterrir sur une plage
Détendue, presque endormie de maraudage

Il y avait cette lumière brûlante
Qui me dévorait de sa flamme
Volontaire imbibée de plénitude
Elle emplissait l’air de quiétude

Il y avait ce besoin de s’agenouiller
Ou de s’installer sur le sable chaud
D’entendre les murmures, le rythme
De la mer, ses rumeurs et sa torpeur

Il y avait là bas au loin les bateaux
Ornés de guirlandes effarantes
Cet éclat d’une musique
Qui flatte de merveilles

Il y avait cette tresse de fleurs
De jonquilles d’un jaune bouton
D’or, parée d’élégance et de fans
Admiratifs et jaloux de plaisirs

Il y avait des étoffes
Somptueuses qui
Revêtent, caparaçonnent
Les mots en tombant en extase

Il y avait le charme et le désir
De s’agripper aux phrases
Ou de les river pour les fixer
Sur un port méditerranéen

Il y avait cette mémoire
A son éclipse qui se dompte
Dans les mots ou dans l’oubli ?
Revisitant la magnificence
L’opulence d’une galerie
Ou un corridor d’art.


Lynn

35 Comments:

Blogger YASMINE said...

Lynn; je voudrais que tu me crois je te jure que ce matin le premier texte que j'ai mis sur le blog était" le bleu dans mes rêves" et c'est aprés que j'ai opté pour celui que j'ai publiés tout à l'heure laissant "le bleu dans mes rêves" pour demain et là je viens sur ton blog et je trouve le "bleu de mon enfance" :!! dis pour l'amour du ciel comment tu expliques cà ??????

9:41 AM  
Blogger YASMINE said...

Ni les mots ,ni les métaphores ne peuvent traduire mon bonheur de lire une merveille !

tu excelles et j'adore!
sans commentaire

9:46 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine,

Et bien, on a la suite dans les idées , c'est tout:)))



Merci

Lynn

9:50 AM  
Anonymous Bluesman said...

سلام
هناك ما يسمى بتوارد الخواطر
وهذا يحدث عندما يشتد التقارب الروحي لدرجة ان شخصين بعيدين جغرافيين يفكران في نفس الشيء
تعيش الصداقة

10:29 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine,

C'est peut-être aussi de la télépathie..

Lynn

10:30 AM  
Blogger lynn said...

Bluesman,
On a écrit au même temps : la même pensée..
Lynn

10:31 AM  
Anonymous Yasmine said...

Bluesman a raison c'est cette complicité spirituelle qui fait de nous ainsi!

C'est un Grand homme ce bluesman n'est -ce pas Lynn???

10:46 AM  
Blogger lynn said...

Il est tout simplement adorable

Lynn

10:59 AM  
Blogger lynn said...

Bluesman,
où es-tu passé??

Lynn

11:00 AM  
Anonymous Bluesman said...

سلام
أنا هنا لقد قضيت الليلة ساهرا مع جوائز الأوسكار وآنا الان أكتب الموضوع
سأعود بعد حين
في الانتظار يمكنك زيارة
www.larbi.org

11:35 AM  
Blogger lynn said...

Bluesman,

Ok, je vais aller jeter un coup d'oeil..

Lynn.

11:37 AM  
Anonymous Bishara said...

Depuis que j'ai lu ton texte je chantonne ces vers
même si c'est hors sujet, mais j'aime bien cette matinée artistique...

Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.
Plus blond que tes cheveux dorés
Ne peut s'imaginer,
Même le blond des blés.
Plus pur que ton souffle si doux,
Le vent, même au mois d'août,
Ne peut être plus doux.
Plus fort que mon amour pour toi,
La mer, même en furie,
Ne s'en approche pas.
Plus bleu que le bleu de tes yeux,
Je ne vois rien de mieux,
Même le bleu des cieux.

Bishara...te souhaite une bonne journée

11:44 AM  
Blogger lynn said...

Bluesman,

You 're Great, tu es gentil de nous rendre hommage sur le blog de Larbi.
Très touchée par tant de générosité de ta part...

Lynn..redevable

11:48 AM  
Anonymous Bishara said...

lynn il y a pas que bleusman qui t'a rendu hommage,
tu as d'autres funs ma chère... consultes encore larbi..
Bish Bish Bishara

12:17 PM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Tiens de l'Aznavour dans l'air:On se découvre des goûts communs.
J'ai une préférence pour: Emmenez-moi au bout de la terre, emmenez moi au bout de mes rêves, emmenez moi aux pays des merveilles...
La bohème: je vous parle d'un temps que...
Être : apprendre à me connaître, gardez les yeux ouverts ...
La liste est longue, je termine sur une: elle est pour toi Bishara: Your are For me For me, Formidable...

Lynn..sur quelques notes de musiques

12:47 PM  
Blogger lynn said...

Bish bish,

Je vais aller faire un tour pour voir ce qui se passe là bas.

Lynn ...très curieuse:)))

1:15 PM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Une surprise qui t'attend sur le site de Larbi...
Jete un coup d'oeil.

Lynn

1:58 PM  
Anonymous Titif said...

Bonjour Lynn,

Tout d'abord, je ME souhaite la bienvenue sur TON blog (bleuté):).

Merci de partager avec nous cet attachement, attachement qui me rappelle le mien avec la mer, les vagues, le sable, le vent qui caresse les cheveux,.... cette sensation infinie de bonheur intense. Ces balades au bord de la mer pieds nus, vêtements virevoltants.Cet infini où l'on se laisse emporter les yeux fermés, les membres relâchés, cet infini qui nous rappelle pourtant que chaque belle chose a une fin.

3:29 PM  
Blogger lynn said...

Titif,

Cette fois, c'est tapis rouge et fanfare à l'accueil.
Je fais sonner les cloches et carillon …..et la musique et j'annonce ton arrivée.
C'est ton premier passage ici, sois la bienvenue parmi nous.
Je me demandais où est ce que tu étais passée??
C'est un plaisir pour moi que de te lire.

Lynn....en hôtesse d'accueil

3:37 PM  
Anonymous Bishara said...

KA t'es un amour
merci pour tout kawkawa ;-)
Bishara

3:40 PM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Je ne fais que dire la vérité sur ta manière d'écrire.
J'aime ta manière d'écire , c'est aussi simple que cela.
Je ne te flatte pas là


Lynn

3:47 PM  
Anonymous kb said...

bon là j'ai pas encore lu le texte en entier ni les commentaires...juste le premier de yasmine et moi aussi ce matin j'avais commencé à rédiger un texte et devine les premiers mots écrits :
"il y avait la mer...."!!!
étonnant non
sinon d'emblée j'ai tiqué sur le deuxième vers et plus précisément sur le temps (présent)qui résonne en bémol dans la symphonie
"se porte" rend l'action tributaire du regard...avec "porté" l'action est tributaire de la mer, c'est elle le maitre d'oeuvre

j'aurai vu ça plutôt comme ça

Il y avait la mer dans mon sommeil
Mon regard porté au loin sur les étoiles
Tantôt la vague, tantôt mon âme
Mes yeux rivés plaisants sur les rivages...


le "tantôt dans le vague, tantôt sur mon âme" alourdit aussi le rythme qui doit rester ondulation...la poésie est suggestion. laisser l'esprit faire le lien à sa manière et ne pas l'enfermer dans un carcan prédéfini par répétition d'articles et de conjonctions: "dans" et "sur" dans un même vers n'est pas tres conseillé dans ce cas précis...

enfin tout ça c'est un avis subjectif le tout reste bon à lire...c'est que moi je te veux parfaite...Fabrice aussi bien sûr :):)

kb...pour l'entraide

5:30 PM  
Blogger lynn said...

Kb,

Tiens, tiens, je vois pointer le spécialiste.
Je me suis faite la promesse suivante: dans cet espace, je laisse de coté la stylistique et tout autres outils littéraires d'analyses des textes.
J'ai voulu laisser de coté les théories pour vivre le plaisir de ne pas emprisonner mes textes dans un moule, parfaire ma rédaction, chercher la rime...
Je laisse tomber de coté tous les atouts pour libérer mes textes du joug du rationalisme dans lequel je me suis cloîtrée de part ma formation
Pour une fois, je laisse tomber « la déformation professionnelle » pour vivre le plaisir d’écrire sans corriger une idée, ni une ligne.
Je prends les mots comme ils viennent, je me laisse emporter par eux et à leurs poursuites.
Je n’ai pas précisé au départ : il me semble que cette précision a de la valeur à mes yeux.
Je ne considère pas mes textes comme de la poésie, mais juste un flot de parole dans un moule de vers et qui n’ont rien de vers.
Juste le plaisir de naviguer où les mots m’emmènent.


Lynn

6:12 PM  
Anonymous Valérie said...

Encore une fois, un appel aux sens ... un appel à la mémoire constamment en éveil ... surtout ne pas oublier, entretenir ce temps d'avant qui a fait ce que vous êtes aujourd'hui: une personne dotée d'une sensibilité extraordinaire ...
Vos mots mêlent la sensualité, un brin d'érostisme, une mélancolie poétique ... vous savez décrire avec des mots très doux le temps de l'enfance ...
J'aime beaucoup ...

11:20 AM  
Anonymous kb said...

Lynn t'oublies tout ce que j'ai dis...tiens tu me feras même tres plaisir en sucrant le précédent post et laisse tes mots courir comme bon te semble pour le plaisir de tous ceux qui te lisent

kb

11:31 AM  
Blogger lynn said...

Valérie,

Très heureuse de vous retrouver: je suis très émue en lisant votre commentaire.
Il y'a beaucoup de ce que vous avez décrit dans mes textes. Surtout un besoin de laisser courir les mots comme ils naissent ou débutent, je m'interdis de les brider.
Merci pour votre passage.

Lynn…excellente journée aussi

12:01 PM  
Blogger lynn said...

KB,

Je ne veux rien sucrer là, tu n'as rien dit de mal.
Disons qu'on a une manière un peu différente de voir les choses.
Tu sais, si je corrige mes textes, je m'adresserai à un éditeur. Cela ne m'a jamais intéressé ou attiré, écrire pour moi, c'est pas forcément publier dans une maison d'édition.
Mon plaisir d'écrire sur un blog est d'avoir un lectorat d'amis qui de jour en jour viennent consulter et commenter. Mon plaisir se résume à peu de choses et certainement pas les feux de la rampe...

Lynn

12:32 PM  
Anonymous Titif said...

Lynn,

Merci pour l'accueil chaleureux . Tu te demandais où j'étais passée ? J'étais seulement en entretien privé avec la vie, voilà :) Je ne sais pas si cela a duré longtemps, tout ce que je sais, c'est que j'ai énormément appris en matière d'optimisme et d'espoir.

12:53 PM  
Anonymous kb said...

Lynn je n'ai jamais parlé d'éditeur ni des feux de la rampe:))
juste de musicalité et de résonnance pour un plaisir encore plus grand pour nous et pour toi même

kb...incompris jusqu'à l'os :):)

12:59 PM  
Blogger lynn said...

Titif,

De retour parmi nous: je chante faux, mais je chante, tant pis pour tes oreilles....:)))
Attention à tes lunettes, si tu en portes une pair , le verre risque gros...
Un parfum d'optique dans l'air..:)))

Lynn

1:05 PM  
Blogger lynn said...

KB,

C'est moi qui ai évoqué les feux de la rampe...
Je n'ai jamais dit que tu as avancé une telle chose: relaxe, ne sois pas sur la défensive:)))

Pour la musicalité à chacun ses goûts:))) Je garde la positive attitude en écoutant du heavy métal..

Lynn...sous les feux des tropiques, regardant les feux de l'amour...:)))

1:10 PM  
Anonymous kb said...

sont plutôt hauts les tropiques en cette saison :):)

kb...trop piqué

2:22 PM  
Blogger lynn said...

KB,

C'est pas le chikungunya qui va m'arrêter: le soleil, la mer....

Lynn...sous les tropiques: persiste et signe:)))

2:32 PM  
Blogger Eve said...

salut lynn,
ca fait longtemps que je n'utilise plus le francais dans ma vie quotidienne, vu qu'au bureau, c'est tjs l'anglais qui regne. merci donc pour cet espace magique que tu nous offre. tres jolie ecriture :)

9:36 PM  
Blogger lynn said...

Eve,

Waw, ce passage me fait chaud au coeur, notre Princesse du Liban fait escale sur cette page: cela m'émeut beaucoup.
Je sais que c'est plus simple pour toi te t'exprimer en anglais, mais sache que ton français est impeccable.
Sois la bienvenue parmi nous adorable Eve.

Lynn...hôtesse d'accueil

8:58 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home