lundi, mai 29, 2006

Partage d'un plaisir

Balade avec un artiste ...

Quand vos pas vous martèlent le hall d’une salle d’exposition de photographe, pas n’importe lequel, celle de Robert DOISNEAU (1912-1994), vous entrez dès lors dans un monde magique. L’objectif de cet Artiste arrive à saisir des moments d’une rare beauté.
On voyage le long de ses photos représentants les ateliers d’artistes, tout en gardant en mémoire, une photo qui vient frôler nos yeux et notre imaginaire : « le baiser le l’hôtel de ville »…
Sur scène, le public découvre différents artistes et leurs mondes. On connaît plus les toiles que les ateliers. Avec DOISNEAU, on va à la conquête d’un espace qu’on connaît que très peu. Des espaces réservés, un peu « intimes », des lieux bien gardés qui s’offrent et se confrontent grâce à ses différentes prises de vues.
L’artiste devient personnage de la ‘ toile ‘, entouré et doté d’un halo de lumière, de clair /obscur.
Les portraits des artistes, de sculpteurs et de leurs univers sont fait, avec l’art et la manière d’un peintre qui va chercher dans les détails : un regard, un angle de prise de vue….Rien ne semble échapper au click de l’appareil photo.
Le génie de cet artisan de la photo est incontesté.

Lynn

16 Comments:

Blogger jasmin said...

Bonjour Lynn

Et moi dans mon bureau, à des milliers de Km de cette salle d'exposition, je peux à mon tour apprécier ce plaisir dont tu parles et offrir à mes yeux ce moment de partage et de bonheur comme tout ceux qui habitent à côté et qui ont eu la chance de voir cette expostion!! donc j'ai vus, j'ai imaginés, j'ai partagés et tout ça grace à toi, à ta plume magique qui traduit avec une sincérité propre à toi tout détails et toutes beautés! Eh! Lynn l'Artiste c'est toi!!

MERCI

2:56 PM  
Blogger crucivore said...

Lynn,
Un grand Monsieur que tu nous présentes.
Qu'ajouter à ton texte émouvant sinon qu'il a exprimé par l'image sa haine de la guerre, ainsi que les méfaits du capitalisme sur les générations futures parquées dans le béton.
La simplicité apparente de se clichés nous donne à chaque fois qu'on en admire un, une nouvelle leçon.
Consacré au niveau international à New York (Nul n'est prophète dans son pays).
Deux films firent son éloge:

" Le Paris de Robert Doisneau " 1973.
" Bonjour monsieur Doisneau ", 1992.

Heureusement qu'il fut licencié par Renault où il travaillait comme photographe industriel. (Cause :Retards fréquents.)

Un des ses bons mots" Suggérer, c’est créer. Décrire, c’est détruire".

3:08 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour Jasmin,

Quel commentaire, je te remercie. Tu sais, cela me rappelle un jour quand je t'ai demandé de partager avec nous, tes lecteurs, ta passion du Gospel. J'ai pu découvrir ta passion pour certains artistes que tu as voulu nous faire découvrir. Il faut dire aussi que grâce à ta plume aussi, on voyage.
Merci pour ton passage, d'autant plus que à mon avis, le planning aujourd'hui doit être bien chargé...

Lynn

4:04 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour Cruci,

Je te remercie pour ce commentaire riche en informations.
Je dois avouer que je reste en admiration devant les 50 années de carrière de cet Artiste. Il reste le photographe le plus célèbre dans le monde.
On passe le temps à regarder les photos, à les admirer et surtout ce qui me fascine aussi c'est cette technique du détail...

Lynn

4:16 PM  
Blogger nour said...

s'il était encore vivant , ça l'aura sûrement donné du sourire dans le cœur, ta simple description.......

7:19 PM  
Blogger RAT said...

لين
اكتشاف آخر شكرا

11:33 PM  
Anonymous maboul said...

Bonsoir!
Doisneau était un libertaire photographe, ami de Prévert et autres suréalistes. Il a donné à l'école française ses images de noblesse! Ses photos s'inscrivent de plein droit dans le courant dit humaniste. On peut faire sa connaissance à travers les multiples publications qui lui sont consacrées mais pour les petits budgets, il y a l'incontournable petit livre : collection PHOTO POCHE n°5.
Je voudrais également signaler l'existence d'une série vidéo appelée : CONTACTS qui permet à un photographe (en l'occurrence Doisneau) de commenter ses planches contacts...afin de comprendre sa façon de travailler...etc.
Cordialement,
maboul

3:21 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour Nour,

Je suis touchée par ton passage et commentaire.
Tu nous a fait découvrir le desert , c'est un monde aussi magique...

Lynn

7:53 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour Rat,

Merci ma Chère amie, en plus, je sais que tu es une passionnée de photos...Je viendrais un jour faire une formation poussée en ta compagnie et celle d'Eve

Lynn

7:55 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour Maboul,

Merci pour ces informations précieuses et intéressantes pour mieux découvrir et connaître ce Grand photographe.
DOISNEAU reste artisan de photographies indédites, avec un fond de plus 400000 négatifs.

Lynn

8:04 AM  
Blogger lillytwill said...

Je ne connais pas ROBERT DOISNEAU merci lynn de titiller ma curiosié ainsi et de m'offrir un tel met à rechercher je termine ma recherche et je retourne donner mon avis
bonne journée!

5:15 PM  
Blogger lynn said...

Bonsoir Lilly,

Ok, si cela t'intéresse et que je suis arrivée à titiller ta curiosité, c'est l'objectif de ce petit texte.
Excellente soirée

Lynn

6:27 PM  
Blogger The Sixth Sense said...

Hi Lynn,
ça fait longtemps que je n'ai pas passé par là, c'était à cause du travail, je ne publiais même pas de nouveaux textes.

A propos de ton texte, je voudrais juste dire que toute personne qui aime l'art est sans doute artiste elle-même d'une façon ou d'une autre. Eh bien tu es une artiste lynn, j'aime ton style!

9:11 AM  
Blogger lynn said...

The sixth sense,

Oui, j'ai remarqué que tu n’avais rien publié depuis. Je suis arrivée à la conclusion que tu devais être occupé.

Merci pour ton commentaire
Agréable journée

Lynn

10:24 AM  
Anonymous yoyostereo™ said...

c'est justement parce que c'est un artisant, et non un artiste que c'est un génie…

10:50 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour Yoyo,

Tout à fait juste, je partage ton point de vue

Lynn

7:08 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home