mercredi, juin 28, 2006

Pour le plaisir

On aime le mot ou on l’affectionne. Une relation toute douce nous lie aux phrases, à différents textes.
La lecture est une aventure, l’écriture en est une autre. Une expérience qui grâce aux blogs on partage avec les autres. Différents regards se croisent, différentes rencontres aussi. Chaque espace nous plonge dans le monde de l’animateur « virtuel », mais non moins réel, de sa propre page web.
Carnet, note ou journal, on pourrait se poser la question sur le mode d’emploi de l’écriture. Décrire cet acte qui prend des allures de plaisirs multiples ,ou d’initiatives d’écritures , n’est pas facile.
Explorer l’imaginaire, oser des fois dévoiler par l’écrit, ou voiler, apprivoiser les mots pour tenter de transmettre aux lecteurs une sensibilité, un vécu, ou tout simplement partager un univers.
Une balade dans les jardins secrets pour humer des bouquets de roses de phrases élaborées et d’images personnalisées. Des coups de cœurs pour des sites enrichissants.
Ecrire instaure des zones d’échanges où les mots se jouent des sérénades pour séduire ou encore affiner le langage.
Le Plaisir demeure des chuchotements de notes, des fragments de vie qui crient et chantent en monologues, ou en voix plurielles.
Lire reste une exploration de jardins d’écriture pour aboutir à la réflexion sur les raisons qui nous poussent à écrire, une sorte de prospection ou d’introspection pour comprendre et non ‘maîtriser’ le mécanisme. Cela dépend de la posture intellectuelle ou sentimentale dans laquelle on place l’événement ou les enjeux d’écriture.

« Le moi est un peuple (…) écrire, c’est faire entendre ces voix, chacune avec sa coloration, son idiome, dans une écriture tressée, multicolore, multivocale. » Hélène Cixous.

« Qui décide que l’on doit écrire seulement quand on a quelque chose à dire. L’art consiste précisément à ne pas écrire ce qu’on a à dire, mais quelque chose de complètement imprévu. » Witold Gombrowicz.

« L’écriture est à saisir comme une façon d’élaborer sa propre pensée, ses repères, ses rapports au monde et aux autres » Leslie Kaplan


« Si on savait quelque chose de ce qu’on va écrire, avant de le faire, avant d’écrire, on n’écrirait jamais. Ce ne serait pas la peine. Ecrire c’est tenter de savoir ce qu’on écrirait si on écrivait… » Marguerite Duras.

Lynn

49 Comments:

Anonymous Bishara said...

preuuuuuuuuuuums pour le plaisir...
je re

10:52 AM  
Blogger lynn said...

Bishounette,
C'est de l'exploit cette fois...
Re .Bonjour

Lynn

11:05 AM  
Anonymous Bishara said...

« L’écriture est à saisir comme une façon d’élaborer sa propre pensée, ses repères, ses rapports au monde et aux autres »
Leslie Kaplan
En écrivant, on met des mots sur des choses, sur des sensations, on se comprend mieux, on extériorise, on partage et surtout surtout on garde une trace...n'est ce pas lynn???

11:06 AM  
Blogger lynn said...

Bishounette,

Exact, mais l'objectif peut différer d'une personne à une autre.
Ecrire peut exprimer aussi un besoin, ou un moyen d'instaurer l'échange avec l'autre.
Ecrire est aussi une expérience enrichissante sur le plan personnelle.
A tour de rôle, on s'étonne, on approfondit aussi le regard sur soi. C'est aussi une quête des fois de limites..
Le débat est ouvert
A toi
Lynn

11:22 AM  
Blogger lynn said...

Oups personnel...

Lynn

11:23 AM  
Anonymous Bishara said...

C’est sûr que l’écriture est une expérience personnelle....
Plus on se connait profondément, plus on écrit sur soi... plus on est sensible à des choses, plus on ressent le besoins de les décrire...
C'est exactement comme un peintre, il dessine exactement ce qu’il perçoit, ce qu'il imagine...
Donc lynn, la sensibilité est un catalyseur qui incite X ou Y à écrire...

11:55 AM  
Anonymous laroussi said...

Lynn

J'écris
Je t'écris
Je décris
Je souscris
Je crie
Je crée
Je recrée
Je réécris
Je re-crie
Puis je souris
Je me nourris
Ensuite, j’écris, je crée, je crie, je réécris, je re-crie
Mais jamais, ô grand jamais, je ne me prosterne et je ne proscris

ML...écrieur public

Post Scriptum : écrire c'est crier sans craindre

12:21 PM  
Blogger lynn said...

Bishounette,

Je partage, j'adhère et donc, j'écris.
Lynn...sur

12:30 PM  
Blogger lynn said...

Laroussi,
Tapis rouge pour ton arrivée et quelle arrivée tu nous fais là: toute en beauté
waw, sous le charme ,je relis ...

je ne sais quoi ajouter à ton commentaire,sinon, une autre citation: cette fois d'Henri Michaux:"j'écris pour me parcourir"

Lynn

12:42 PM  
Anonymous Bishara said...

oui laroussi, écrire c'est crier sans craindre...ça dépend du bled aussi ;-)
bishara...sans censure

12:42 PM  
Blogger lynn said...

Bishara,

Tu me rapelles le temps où titif et toi animaient les débats.
Un bonjour à titif au passage...
Lynn

12:46 PM  
Blogger Roger said...

Comment ne pas partager ce que tu dis...

Et puis il y a cette citation de Marguerite Duras qui résonne souvent en moi :

"Ecrire, c'est aussi ne pas parler. C'est se taire. C'est hurler sans bruit."

1:19 PM  
Blogger lynn said...

Roger,
Merci pour ta présence...
Quelle citation ,toute pleine de sens.

Lynn

1:35 PM  
Anonymous tigwenn said...

c'est vrai que la lecture est un voyage et l'écriture un autre.en lisant les autres on rentre dans leur univers réel ou fictif.on écrivant on se dévoile,on se met à nu et on se surprend!et chez toi Lynn le plaisir de l'écriture est là sans aucun doute!

2:29 PM  
Blogger lynn said...

Tigwenn,

Voyage et plaisir, tu as tout à fait raison.
Le partage est aussi un "transfert" d'affectif et surtout avec des espaces blogs où quand l'interaction est spontanée, elle se conjugue avec la voix plurielle des commentateurs. Elle se mélange et se métisse

Lynn

4:40 PM  
Blogger angelus said...

Salut lynn,
Je vois que tu partage avec moi le même plaisir pour les mots

Tout d’abord merci d’avoir visité mon blog,
Pour moi les mots c’est le seul moyen d’essayer de me retrouver, car je me sent souvent perdu, mes phrases sont mon encrage dans cette vie, ils sont la preuve de mon passage, de mon existence, et le seul moyen que j’ai trouvé pour arriver a ma quête : mon moi

5:14 PM  
Anonymous bluesman said...

سلام
الكتابة اولا الكتابة دائما

11:51 PM  
Blogger crucivore said...

Pertinente analyse que tu nous proposes Lynn.

Oui la lecture est une belle aventure qui permet de découvrir l'autre, ses espoirs et ses cris.
Oui l'écriture c'est se dévoiler, se mettre à nu, s'exposer à l'autre. Mais n'est-ce pas aussi une "thérapie", un besoin de plus en plus prenant pour qui ose écrire sans être "auteur"?
Une thérapie qui engendre une véritable dépendance, comme l'a si bien dit Winston Churchill:
"L'écriture est une aventure. Au début c'est un jeu, puis c'est une amante, ensuite c'est un maître et ça devient un tyran".

12:01 AM  
Blogger lynn said...

Angelus,

Quand j'ai visité ton blog: j'ai fait une balade avec tes mots. L'on ressent tout aussi cette quête de soi dans tes écrits.
Donc, c'est à moi de te remercier d'être passé par là: cela m'a permis de te lire

Excellente journée
Lynn

10:46 AM  
Blogger lynn said...

Bluesman,
Je partage ta pensée
Lynn

10:47 AM  
Blogger lynn said...

Cruci,

Je ne connaissais pas cette citation et donc, merci: elle est très pertinente et résume en somme la relation à l'écriture.
Je me suis posée un jour une question : pourquoi l'engouement pour les ateliers d'écritures? Pourquoi écrire?...la liste est longue
A travers divers point de vue, je suis arrivée à la conclusion suivante: les objectifs sont multiples.
En général, les premiers écrits sont un peu « autobiographiques », au fur et à mesure que la personne avance , le détachement par rapport à soi se fait , donc, l'écriture évolue avec le temps.

Merci pour ta présence
Lynn

10:57 AM  
Blogger tragosa said...

c'est tres bien comme analyse. il faut lire il faut lire cela rend plus intelligent cela donne des ailes. et en te lisant c'est s qui m'arrive personnelment

2:35 PM  
Blogger Loula la nomade said...

Salut Lynn,

Je ne commente que rarement car tu dis tout:-)Petit commentaire intimiste.
L'écriture est un passage, parfois obligé, vers soi ou vers les autres. Il est souvent plus facile d'imaginer les autres que de s'aventurer en soi. Il est différents mécanismes d'écriture comme ils existent plusieurs styles car il nous arrive d'en essayer parfois avant de trouver celui qui nous sied vraiment. Lorsque j'écris je ne lis pas les autres car j'ai toujours cette crainte de tomber dans la fumisterie. Je ne cherche pas non plus une finalité, elle s'impose de soi comme un couperet pour me signifier que le texte est préférable à l'état brut.
L'écriture peut être narcissique...exutoire...thérapie...jedba
En ce qui concerne la toile, oui il y a partage, mais pas d'échanges je ne crois pas, pas du moins dans le sens du vrai commentaire d'un texte, comme dans un atelier par exemple.
Bref, écrire c'est aussi une offrande et tu sembles être la plus généreuse, moi je préfère encore et tjrs l'écriture rêche, suis égoïste moi:-), à chacun son dada:-)
Big Mwah

7:09 PM  
Blogger lynn said...

Tragosa,
La lecture contribue dans la formation de la personne, sa personnalité. Elle permet de découvrir des « espaces fictifs », un monde où le réel se mêle à l'imaginaire et inversement.
Merci pour ce passage

Lynn

8:31 PM  
Blogger lynn said...

Bonsoir Loula,

Evoquer soi, parler de soi, explorer sa mémoire pour aller puiser une narration en "je", c'est un peu se "déshabiller". Il est plus facile peut être de le vivre dans l'espace un peu fermé et ouvert d'un atelier d'écriture où le participant se sent en "confiance".Il s'expose plus facilement dans un jeu de consignes où l'écriture devient ludique. Parler de soi, écrire sur soi s'entend et sonne comme découverte et l'expérience de l'écriture émane d'un besoin. L'atelier en lui même est une sorte de formation , tout en douceur, l'animateur ne brusque jamais les membres et donc le mot d'ordre est le suivant: s'exposer que si le participant en a envie.

Pour l’échange, dans la toile, il est possible. Personnellement, je le vis en tant que tel: cela va du mail, à l'échange en direct sur le net ou en temps réel. Juste une petite anecdote pour illustrer ce que j'avance: dernièrement, j'ai reçu une amie demeurant sur l’autre rive
de la méditerranée, passionnée de littérature et possédant elle aussi un blog. L’échange était là, bien réel, et tellement merveilleux..
D'ailleurs, il nous arrive même d’échanger par mail nos textes réciproques et d'avoir de longs commentaires ...
Seule cette belle bleue nous séparait, chacune au bord d'une rive. Cet échange qui n'était que juste là que virtuel est devenu réalité. Un vrai cadeau du ciel.
Ce cas là n’est pas isolé, Cruci, Bluesman, Mamouche, Tigwenn, Rat, Tragosa,Bishara….

Gros bisous


Lynn

9:19 PM  
Blogger Loula la nomade said...

Salut Lynn,

Tu viens de me plonger dans un blues aussi brusque que celui du départ de mon amie la semaine dernière.
Loula plus solitaire que la solitude
Mwah

9:49 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour Loula,

Je viens de lire que ce matin ton dernier commentaire,alors dis moi pourquoi le blues?

Lynn

6:48 AM  
Anonymous Too Banal said...

Bonjour!
Il y a tant à dire sur les rapports consubstantiels entre lire et écrire(qui riment bien d'ailleurs!).
L'écriture est protéiforme.
Moi, j'aime bien écrire avec l'aubaine de la lumière (photographie) mais je ne rechigne pas à taquiner -sans alibi littéraire- l'ébène des mots...
Dans "éc-rire", il y a rire! D'où l'importance ô combien légère,bénéfique et ludique de l'écrire...
A +
Too Banal

4:16 PM  
Anonymous Chighaf said...

Lynn
Honte à moi, je ne savais pas que tu étais de retour! C'est de l'histoire ancienne, je le sais! mais je tiens qd même à te dire que j'en suis ravie!!

Tout a fait d'accord, l'écriture et la lecture sont des expériences si différentes,et si intenses,

La lecture reste pour moi un plaisir inégalable, j'écris surtout pour sortir des cris qui m'étouffent, pour chercher une main réconfortante, mais je lis pour le bonheur...

Merci Lynn pour les citations

11:27 PM  
Anonymous verluisant said...

toujours de la grâce en lsant ces lignes.Notre presence elle est virtuelle dans un moment donné.a+

6:03 PM  
Blogger The Sixth Sense said...

L'écriture est un grand plaisir, mais plus énorme est celui de te lire

1:56 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour à tous,

Too Banal > Quelle aubaine que de pouvoir "jongler" avec les deux: une double alliance, voire une alchimie des plus magique : entre le mot et la photographie, entre le signe et la lumière.
Bienvenue aussi parmi nous.

Chighaf > Le sentiment est réciproque et qu'elle a été et reste ma surprise quand j'ai "survolé" ton espace de trouver du nouveau. Très heureuse de te lire.

Verluisant > Tout à fait d'accord avec toi. Merci pour le passage.

The sixth sense > Alors, il arrive ce nouveau texte?:))) Je te taquine là.

Merci pour ces passages enrobés et nourris de mots…
Excellente journée à tous
Lynn

8:48 AM  
Blogger angelus said...

salut lynn g vu que tu etait passée sur m;on blog ... merci

je suis en france pour un colloque... c nul.. en + les bleus continuent a gagner... ma vie est nul... je plaisante a+ et bisous

10:14 AM  
Blogger lynn said...

Re, re , re bonjour Angelus,


Bon séjour en France et surtout, je continue à croiser les doigts pour les bleus..:))).
Excellent colloque et agréable journée

Lynn

10:32 AM  
Blogger angelus said...

salut lynn, il pleut sur grenoble et moi je soutien les contre bleus a fond, ce soir je vais voir le match dasn un café sur ecran géant (je serais surement seul a crier quand les portugais marqueront... mais je ça fait rien!!!) je continu a y croire.... ya rabi qu'est ce que g fait, en + je serais a paris le jour de la finale, quel crime g bien pu commaitre pour mériter cela).

en tout cas longue vie aux italiens, et portugais qui sont encore en course!!!
et by

5:53 PM  
Blogger lynn said...

Angelus,

No comment:))) Juste , un résultat: lalallaaallaaaaaa:))

Lynn

6:44 AM  
Anonymous bluesman said...

سلام
داق داق
كاين شي حد

10:30 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour bluesman,

Je suis là .Dis, depuis ce matin ,je n'arrive pas à me connecter sur le blog de rat et toi?

Lynn

10:32 AM  
Anonymous bluesman said...

سلام
بالفعل اعتقد انها قامت بإلغاء مدونتها كليا
للاسف الشديد

12:06 PM  
Blogger lynn said...

Bluesman,

C'est pas vrai?! Oh, j'espère que c'est juste un problème de connexion à son site...
Lynn

3:37 PM  
Blogger angelus said...

salut lynn,
t ou??? en vacances?? tu laisses tes lecteurs en attente??
bisou

11:17 AM  
Blogger lynn said...

Angelus,

Je suis là:)) Donc , pas en vacance:)))
Lynn

11:39 AM  
Blogger lillytwill said...

lire écrire /écrire lire! à l'image des vecteurs en mathématiques ces deux actes sont indescriptibles on ne les saisis qu'en les rencontrant , on ne peut les definir par des mots car ces derniers sont leurs outils et la pensée leur essence! Cette fenêtre magique que nous offre les écris vers la pensée de chaque "artisant du mot" est la richesse même de la blogosphère!
merci lynn pour cette fine et pertinente analyse
bisou

4:54 PM  
Anonymous yoyostereo™ said...

aimer écrire et écrire aimer

8:44 PM  
Blogger Kevin said...

L'écrivain est un initiateur, il crée un monde monde qui lui est propre dans l'instant de l'écriture. Mais ensuite il lui échappe, car chaque lecteur apporte sa propre sensibilité, sa propre vision.

Ainsi, d'une page solitaire dans l'univers blogospérique va naitre autant de variantes que de lecteurs... Est le plaisir en est multiplié...

Carpe Diem

Kevin

11:33 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour à tous,

Lilly > Enfin te revoilà, je me suis dit que la plage t'a un peu éloigné du net, et donc, je suis heureuse de te relire.
Une fenêtre magique est le mot, parce que dans l'exploration et la lecture des pages: on rencontre des trésors..

Alphonse > Adorer aussi écrire. Bonnes vacances.

Kevin > Je partage avec vous cette notion de "fuite, (le fait est que le texte échappe à l'écrivain). Notons juste qu'elle n'est point accompagnée de perte, bien au contraire. Le ressenti de chaque lecteur donne plus de valeurs à chaque texte.

Bienvenue à vous parmi nous.

Excellente fin de journée à tous

Lynn...de retour

4:42 PM  
Anonymous Anonyme said...

I just, purely, uterly, respectfuly, love it.

blog.abaroud.com

10:31 AM  
Anonymous yasmine said...

Lynn

Toi et les mots! c'est une histoire d'amour à l'infini.....toi avec les mots, les mots en TOI,c'est la plus belle histoire que j'ai lu!

Le "mot" vit en toi c'est clair, et tes mots me font vivre je te jure!!!

11:33 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour ,

A l'utilisateur anonyme> Thanks

Yasmine> Très heureuse de te savoir de retour. Pour les mots, je ne suis pas la seule à avoir cette relation. En naviguant sur le net, on découvre une passion commune avec certains bloggeurs.
Je suis passée dans ton espace ma belle, mais impossible de mettre un commentaire sur ton dernier texte.
Bisous

Lynn

6:35 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home