vendredi, juillet 28, 2006

Ecume estivale

En marge d’une feuille, sur le sable,
Se bousculent des embruns de mots.
Un sourire éclipsé avec le soleil
Survit miraculeusement… fleurit avec la lumière
Navire où s’engouffrent des affres, des peurs.
Arche porteuse de la vie avec les remous de la mer
Guidée par l’instinct de survie, de continuité
Me ballote, entre ici et ailleurs.

En marge d’une ligne, se dessine un trait
Se trouble d’émotions
Soudainement, rivalisant avec un visage
Inspiration grisante, affolante, exaltante
Brise légèrement douce, mouvementée
Au rythme de la mer, voilée par la lune
Une ombre se profile délicatement
Me berce, ni d’ici, ni d’ailleurs.

En marge d’une allée, j’empreinte
Des horizons de voyages accoudés
Au flan d’un rêve onduleux

En marge … des étoiles…

Lynn

62 Comments:

Anonymous yasmine said...

En marge d'une rencontre,la mienne avec Lynn, une amitié est née;un retour au source .....
et une indéfissable sensation de bien être entre deux mondes, deux continents et deux coeurs!

Merci Lynn pour ces mots qui volent dans ton ciel bleu.

8:27 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour Yasmine,
Tu sais très bien qu'on était Fabrice, moi même et les enfants très heureux de t'avoir parmi nous.
Ce fut un réel plaisir de discuter de vive voix. Au fait, c'est à quand le prochain voyage? J'espère qu'on aura l'occasion de voir toute la famille.
Merci pour ton commentaire.
Excellente journée
Gros bisous à tous
Lynn

9:49 AM  
Anonymous kb said...

ben voila! tu y arrives :):)

10:12 AM  
Blogger lynn said...

Kb,
Et tu ne m'as pas cru..:))
Lynn...qui tient toujours la chandelle:))

Lynn

10:25 AM  
Anonymous Mamouche said...

Au moment où j'écris ces quelques lignes des trombes d'eau s'abattent sur le sol de Dordogne.Si l'en est de même chez toi Lynn penses au parapluie ta chandelle risquerait bien de s'éteindre.
Mamouche qui en a une de secours au cas où...
Bises.

10:36 AM  
Anonymous kb said...

t'as gardé ma variation de la première strophe??

10:36 AM  
Blogger lynn said...

Mamouche,
Merci pour le coup de main, j'en ai besoin:))
Ici, unciel bien chargé, l'orage ne va pas tarder à s'abattre. Donc, reste vigilante, en plus Kb risque de souffler sur la braise...:)))
Bises
Lynn

10:42 AM  
Blogger lynn said...

Kb Alias "poussineur":)),
J'ai changé un truc ou deux , mais j'ai gardé l'esprit de départ..

Lynn

10:44 AM  
Blogger Roger said...

Et puis on écrit beaucoup de choses en marge du reste. Finalement.

12:58 PM  
Blogger lynn said...

Roger,
Oui, je me permets de citer Sonia : « avec des fragments d'incertitudes ».
Ce qui aussi beau dans cette aventure qu’est l’écriture : c'est de pouvoir mettre des mots sur les ressentis.
Merci pour ta fidélité.
Lynn

1:58 PM  
Anonymous Anonyme said...

guili guili guili.
etre romantique, c vieux jeu et c dépassé.

9:26 PM  
Blogger angelus said...

merci pour le voyage lynn!

6:09 PM  
Blogger All Seeing Eye said...

Lynn, merci pour ton passage sur mon blog. Pardonne moi, il est tt modeste, j'ai effacé de vieux trucs loin d'être d'actualité et je me sens pas du tt bien pour en écrire de nouveaux. être sur la mauvaise rive m'épuise.

MERCI (un gros en majuscules) pour ton blog vraiment magnifique :)
bon courage.

6:43 AM  
Blogger lynn said...

Angelus,

A mon tour de te remrcier pour le passage...
Agréable journée
Lynn

8:16 AM  
Blogger lynn said...

All Seeing Eye,
Très heureuse de te lire ici. Pour l'envie d'écrire, je suis sûre que cela va te revenir.
Donc, donne toi juste tout le temps qu'il faut et crois moi les mots vont revenir.
Très touchée par ton commentaire
Agréable journée
Lynn

8:32 AM  
Anonymous Bishara said...

Délicieux texte lynn,
merci pour cette poésie débordante...
bish bish bishara

12:08 PM  
Blogger l'élogieuse des mots said...

Très beau texte!! bravo!!

4:13 PM  
Blogger angelus said...

mis un texte en ligne??? moi g rien fais, lynn, help je crois que g fais une boulette, stp c quoi ce texte que g mis en ligne:::((((???!!

4:32 PM  
Blogger angelus said...

lynn, t ou les vacances c pas pour maintenant!!! je veux lire, alors ecris stp!!!

5:33 PM  
Blogger angelus said...

lynn, je viens de passer sur ma boite, passe stp sur la tienne, et si tu as 2sec passe sur mon blog a+ et désolé pour la bétise!!!

5:55 PM  
Blogger angelus said...

tu vas me faire avoir une crise cardiaque si tu continu comme cela, allez pour punition je te commande un texte.

6:01 PM  
Blogger lynn said...

Angelus,
Tu n'as pas fait de boulette, va consulter ta boite: le matos est envoyé:)))
Je passe en coup de vent ici.
Excellente soirée
Ps: Boulette:))) tu me rappelles la chanson de Diam's, arrête de me faire rire:))....

6:07 PM  
Blogger lynn said...

Bishara,
Merci pour ton passage et ton gentil commentaire.Bishounette, tu dois être en vacance là? non?
Agréable soirée

6:15 PM  
Blogger lynn said...

Rhéa,
Merci pour le compliment et surtout touchée par ton passage
Bonne soirée

6:20 PM  
Anonymous kb said...

j'écume les jours :)

kb...écumeur :)

6:34 PM  
Blogger lynn said...

Kb,
Que les jours? et les nuits?:))...
Le bonjour à toute la famille et grosses bises
Lynn

6:37 PM  
Blogger angelus said...

salut la fainéante, comme doc gynéco tu as beaucoup de talent dans la prose, mais bon sang qu'est ce que tu est lente!!!

tu manques d'inspiration???
je plaisante!!!!

4:01 PM  
Blogger lynn said...

Angelus,
Un petit fainéant derrière un gros fainéant, cela ne se voit pas....
Quant à doc gynéco, nous sommes aux antipodes, vraiment "diamétralement" opposé...:)))
Vacance, cela sonne farniente:))...
Un rythme trop lent:))….
Je passe en coup de tornade

5:23 PM  
Blogger kb said...

lynn...je t'ai envoyé le mode d'emploi pour le zigouillage...tu charcutes quand tu veux maintenant :)

merci qui ?

kb...le barbier qui sévit :)

3:59 PM  
Blogger lynn said...

Kb,
Grand Merci mon grand, tu es adorable. Je viens tout juste de rentrer, c'est pour cette raison qu'il y' a du retard m'sieur:)))
Quant à l'application, je garantis rien...


Lynn....La "baleine poisson"qui t'embrasse:))

4:58 PM  
Blogger crucivore said...

Bsr Lynn
Succulent le café au bord de la méditerranée; il y a beaucoup de monde mais la brise douce et mouvementée me permet de rêver et en toute quiétude. d'autant plus que, depuis ses hauteurs, le barbier qui sévit étale ses ailes protectrices avec toute leur envergure sur les deux rives .
Coucou Kb si tu m'entends.

1:36 AM  
Blogger angelus said...

saut lynn, tu boude???
t passée ou, mon blog est d'une tristesse sans ton passage!!!

je t laissé des textes, please donne moi ton avis a+ et merci d'avance.

3:43 PM  
Anonymous kb said...

coucou cruci...je te reçois 5sur5

3:03 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour,
Cruci> Merci pour le passage.
Angelus > C'est déjà fait.
Kb> coucou

4:31 PM  
Anonymous kb said...

lynn...je te croyais à la plage en train d'affoler les phoques :):)

kb

5:25 PM  
Anonymous Anonyme said...

Here are some links that I believe will be interested

8:19 AM  
Anonymous laroussi said...

Comme j'aimerais être poète comme toi ! Quand nous, les gens normaux, tombons à chaque fois dans le panneau et traitons l'actualité comme elle se présente et dès qu'elle se présente, d'une manière brute, grossière et primaire, les poètes, eux et elles, ont cette capacité hors normes d'avoir toujours assez de recul et de hauteur pour nous rappeler, avec d’autres mots mieux choisis et mieux agencés que, au-delà des drames, des guerres, des blessures et, au-delà de la mort, la vie continue à travers le vers et à travers le rêve.
ML…rêveur mais pas poète

4:53 PM  
Blogger Orkyday said...

j'ai du changer mon blog..
www.orkyday.blogspot.com, mais tu es toujours la bienvenue!

2:59 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour,
ML> très heureuse de te lire,je passe par ici vite fait. Peux-tu s'il te plaît prendre mon mail Via Kb. Je n'ai pas le tien.
Merci pour ton commentaire.

Orkyday>Enfin de retour, je suis passée dans ton nouveau blog...

Excellente journée
Lynn

4:48 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

4:07 AM  
Anonymous DesMurmures said...

Et ça compte aussi quand on a le mal de mer ?

5:02 PM  
Blogger l'élogieuse des mots said...

Lynn.. je te découvres et déjà tu disparais.. j'ai bien hâte de te relire.. je reviendrai ;p

4:41 PM  
Blogger lynn said...

Desmurmures> Et oui, ça compte.Le mal de mer, c'est dur à supporter.

Rhéa> je suis encore en vacance.Je reprends tout doucement le rythme...

8:30 PM  
Blogger angelus said...

salut lynn, je suis de retour merci de ton passage sur mon blog, cela fait tres longtemps que tu n'a rien publié.... je c que les meme lres plus grands ecrivains ont des moments de beug.. mais tu nous manque... a+

1:01 PM  
Blogger lynn said...

Angelus,
Je suis en vacances:))) Je prends le temps de profiter des deniers rayons de soleil...

2:18 PM  
Blogger angelus said...

salut lynn, merci d'etre passé et merci pour le commentaire et a+

3:57 PM  
Blogger angelus said...

profite de tesvacances, comme je suis entrain de le faire en ce momet, je crame, je crame et le pire c que je suis aux anges (pour angelus c le pied...lolll) a+

3:59 PM  
Blogger lynn said...

Je suis trop cramée pour l'instant:)) Je crois que c'est bon pour l'année...
De la vitamine D devient une denrée rare après, donc je me gave un max)))..

5:43 PM  
Anonymous yasmine said...

Pour les amis de Lynn , pour tout ceux et celles qui veulent en savoir plus sur cette Femme magnifique voici ce que je dirais :

Il était une fois !

Une de ces journées où les heures refusent d’avancer, ou même quand tu fais semblant de comprendre, tu sais d’avance que c’est inutile de te fatiguer !!!

Une de ces matinées où le soleil n’a de place que pour ceux qui ont un vide à combler, une adresse sans nom , une voix sans échos!!!Tout comme moi!


Rêveuse, les doigts un peu partout dans ma chevelure rebelle, mes lunettes pesaient lourd et une véritable sensation de « blues » rampait vers moi! Et après??

Comme je me connaissais trop, et lorsque je suis ainsi, il n’y a q’une chose qui puisse faire bouger le cadran de ma montre : seul un beau et vrai texte quelque part dans l’horizon pourra alléger cette angoisse omniprésente en moi.

Une écriture, des lettres, quelques phrases qui parlent d’elles mêmes, une ponctuation qui respire et un verbe solitaire dans la foule des mots, c’est de cela que j’avais besoin et dans l’immédiat!

Ce matin là, j’étais fragile, vulnérable, un peu perdue dans le harem des femmes solitaires, mais j’avais la foi, et je transpirais l’amour, le vrai ! Celui pour l’art d’écrire, celui de lire, et d’apprendre, je sentais que j’étais aux anges même si ce n’était pas vers le paradis que mes pas se pressaient!

Prise comme d’une si belle démence, je devais chercher, fouiller, creuser dans les profondeurs et dénicher ce « remède » miraculeux, et c’est tout de suite la grotte aux textes, le grenier qui ne se videra jamais
Il était une fois…

Un texte sur la méditerranée, un nom inconnu et une signature mixte, et puis une singulière curiosité me prenait à vouloir connaître ce « who » qui est derrière toute cette sensibilité dans la description de la méditerranée, ces mots qui racontent plus qu’une histoire, ces phrases courtes et bien bâties, ces verbes qui se pointent à l’extrémité de l’image, cette âme transparente qui apparaît derrière chaque paragraphe!

Plus j’avance dans la lecture du texte et plus mes yeux dévorent les mots qui suivent: est-ce la sémantique qui m’impressionne, est-ce la richesse de l’orthographe qui incite mon admiration ou est-ce la beauté de l’image qui me coupe le souffle?

Ma détermination est à son apogée, il est impératif que je creuse plus loin et que ce « who » apparaît ….. Et c’était » Lynn » Un nom, un amalgame de vie, d’amour et d’art………

Une réponse à toutes mes interrogations, un soutien à mes promesses de l’aube, un « oui » pour tout partage intellectuel, un « présente » à chaque appel à la barre et surtout surtout à ce ricochet qui inonde mon univers !

Et depuis, le virtuel devient mon pain quotidien, ma tasse de café aromatisé, les journées ont désormais un sens et les matinées galopent si vite!

Lynn, cette fée qui par sa baguette magique « redonne un sens et une couleur à un quotidien bâtard! Cette volonté « d’écoute « innée en elle avec tout ce que ce verbe puisse avoir de force de patience et de beau!!

C’était trop fort, trop beau mais insuffisant,
Ce virtuel ne peut plus durer, et pourquoi pas un pas en plus?
et tout de suite le rêve se concrétise et c’était sa voix que j’avais au bout du fil, un accent qui vous accroche et surtout un rire qui émane d’une âme sereine, d’un cœur qui ne sait que donner,

Et comme mon ange blanc passait ce soir là juste derrière mon jardin, j’ai eu toute sa grâce et tout mes vœux étaient exaucés,!

Lynn est désormais mon repère, ma porte d’entrée à mon univers interdit, la femme qui a forgé en moi une telle confiance, que je me suis jurée de ne plus laisser mes souvenirs dans le tiroir fermé;

j’ai décidé d’avoir plus que ses écrits, plus que sa voix et encore plus que sa photo, je voulu la voir , la rencontrer et pourquoi pas partager un instant « t » avec elle!Il a fallu qu’un voyage en France se programme en ma faveur : moi qui n’ai pas voyagé depuis 9 ans !et c’est tout de suite la réalité qui pousse de toute ses forces le rêve et promet déjà!

Et pendant une si belle matinée, d’un 26 juin je l’ai réellement vu. J’ai même passé un week-end sous son toit avec sa merveilleuse famille !

J’ai partagé avec elle ce café dont nous avons longuement parlé dans le virtuel! J’ai eu la chance de voir son monde, son bureau, là où elle écrit, là ou elle excelle dans la beauté de ses textes, de ses poèmes…….la simplicité du cadre m’a fait comprendre pourquoi une âme vole par dessus chaque paragraphe!


Vivant à coté d’un mari comme est le sien … ne peut donner qu’une Lynn pareille: la femme sure d’elle, chez qui la foi, le sens de la responsabilité, la prise en charge du quotidien s’épousent pour décorer sa vie d’épouse et de maman.


Un mari généreux, serviable, et tendre, Un homme qui croit en la femme tout simplement!…………….des enfants magnifiques et une si belle maison qui raconte l’histoire d’un couple uni car complice, fort car sincère, celle de deux protagonistes dans une histoire où les héros se complètent, se comprennent et alors se partagent la dose savoureuse de le vie!!!

Il était une fois, un site littéraire, un texte sur la méditerranée, un e-mail de sympathie et puis une amitié sincère, une volonté d’ouverture sur l’autre, sur son monde, ses joies et ses caprices!

Il y’aura toujours ma Lynn

9:42 AM  
Blogger lynn said...

Yasmine> C'était un réel plaisir pour toute ma famille de t'avoir eu parmi nous.Tout simplement merci et passe notre bonjour aux enfants et à ton chéri.
Excellente fin de journée

5:27 PM  
Anonymous yoyostereo™ said...

vraiment j'aime…

8:00 PM  
Blogger lynn said...

Yoyo> et moi donc, je ne savais quoi répondre...

8:17 PM  
Blogger Cergie said...

Oh ! Lynn, je voulais me cacher pour te faire signe ce matin et te remercier d'être passée chez moi,et je suis émerveillée de ce trèsor que je découvre: la description que fait Yasmine de toi !
Je suis si contente de te connaitre mieux. Et de connaitre ton bonheur.
J'ai pensé au départ à une toute jeune fille: tu as une telle fraicheur.
C'est beau d'avoir ta grace avec tes responsabilités.
Tu es un don du ciel, c'est vrai.
Je n'écris pas si bien que yasmine et n'ai pas la chance de te connaitre depuis longtemps, mais je me réjouis de te découvrir tous les jours.

J'aime beaucoup ton nouveau texte.
Je viendrai t'en parler demain, mon jour officiel de "travail de bloggueuse".

En attendant, tout de même, je lis que pour toi aussi la lune a brillé.
J'aime la lune pour cela: elle brille dans sa magnificence pour tous au monde.

8:38 AM  
Blogger lynn said...

Bonjour Cergie,

Je me doutais que tu te cachais ce matin: j'ai du « flair ».
Non, c'est juste que je sais que tu navigues souvent et je me suis dit tu dois être encore au lit.
Pour moi, c'est un rituel presque matinal d'aller lire et commenter sur des sites que j'affectionne beaucoup. Des sites où je me ressource et surtout où une amitié est née et se fortifie de jour en jour encore plus fort.
Yasmine est pour moi une amie qui m'a contacté par mail , commentant un texte que j'avais publié sur une revue.
Elle a un style des plus attachant, d'ailleurs j'attends avec impatience la publication d'un de ces livres.
Un jour, elle a eu l'opportunité d'avoir un stage par rapport à son travail sur Paris et c'est grâce à cette opportunité que ma famille et moi même avons eu l'énorme plaisir de faire la connaissance de Yasmine.
Merci cergie pour ton si chaleureux commentaire. Je te compte parmi mes amis: j'ai beaucoup d'estime pour le travail que tu fais sur ton site .Beaucoup d'admirations pour tes photos.

Excellente journée

9:28 AM  
Blogger Cergie said...

Chère Lynn, je ne retrouve pas le message que je t'ai laissé la dernière fois !!! Je suis une piètre navigatrice du grand large !!!
Alors, je reviens dans les eaux fréquentées du port où je suis sure de ne pas me perdre.

J'ai pensé à une photo que j'ai du cimetière marin de Sète.

J'y suis allée pour rendre hommage à Brassens et paul Valéry.
Cela va bientôt être la fête des morts, et je ne sais si ce sujet peut t'inspirer.
J'aurais beaucoup aimé passer cette photo. elle est belle, symbolique, on y voit la mer.
Mais mon blog ne se passe pas en méditerranée.
Comme le portail, c'est le travail avec imparfait qui lui a autorisé la vie.

J'ai eu aussi une autre idée qui me semble très bonne.
Stephen serait d'accord pour faire qchose.
Ce serait grandiose: deux poemes différents dans deux langues pour une même photo.
Je ne lui ai pas encore proposé le sujet. Il ne refuse pas les sujets grave, et a une très belle écriture.
J'attends ton avis; Bises de mon petit coin là haut dans les brumes !
Je reviendrai ici cueillir ta réponse.
Ensuite, je te ferai le lien vers la photo si l'idée te plait.

7:01 PM  
Blogger Cergie said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

4:55 PM  
Blogger lynn said...

Bonsoir Cergie,

Je viens tout juste de passer par ici et je trouve que tu m'as laissé des messages.
Je passe en coup de vent,je me sens vidée par ma bronchite et mon rhume. Dès que je reprends des forces, je te contacte. Pour l'instant, je me sens trop trop faible.
Je te prie de bien vouloir m'excuser chère amie.
Je te souhaite une excellente soirée et je te fais de gros de bisous.

8:05 PM  
Blogger Cergie said...

OH ! Remets toi bien, ma puce, dans ton cas, le repos c'est ce qu'il y a de mieux... si on peut !
J'ai dit à Stephen pour le 1er novembre, je lui ai expliqué que deux de nos chers poètes étaient de sète.
J'espère que cela va se faire. En ce qui le concerne, c'est bien parti.

J'aimerais te mettre en favorite, si tu n'y vois pas d'inconvénient.
quand j'en aurai le courage et le temps d'aller dans le ventre de mon blog.

Repose toi, bisous.

8:31 AM  
Blogger lynn said...

Bonsoir Cergie,

Merci ma belle pour tout: tu es tout simplement adorable.
Pour l’instant, je récupère petit à petit, j'espère bientôt être bientôt en forme. J’ai essayé de travailler un texte , mais mes neurones refusent de fonctionner normalement :)))))Galère, galère...:)))
En attendant, je te souhaite un excellent week end
Bisous

6:32 PM  
Blogger Cergie said...

J'espère que la photo te plait.
Tu peux faire un texte court pour moi.
Et pour toi, tu fais ce que tu veux: soit tu fais un renvoi vers moi seulement (je trouve pas ça bien personnellement, il vaut mieux que tes lecteurs te découvre sur TON blog, et que tu aies une trace de ton travail)
Soit juste le texte court et le texte de stephen chez toi, soit un texte plus long.

Bon dimanche, mon ondine. Profite bien de ta famille.
J'ai travaillé mes liens, et ça y est, tu es tout le temps avec moi dans cergipontin.

7:39 AM  
Blogger lynn said...

Bonsoir cergie,

Encore assommée , j'espère reprendre au plus vite des forces...
Je n'ai rien pour l'instant à te proposer. Je verrais au fil des jours.
Je te fais de gros bisous. Prends soin de toi.
Excellente soirée

8:32 PM  
Blogger lynn said...

Bonjour Cergie,

Mon dernier texte est une republication.
Je te souhaite une excellente semaine.
Bisous et merci pour tout

7:46 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home